___________________________________________________________________________________

INSTALLATION Espaceculture 2013
Pyrametis B
de Daniel Roth
du 1er juin au 24 juin 2013, 10h à 18h45 sauf le dimanche
le 31 mai 2013, 18h30
vernissage avec une improvisation de Zaj Quartet
Espaceculture 42 la Canebière / 13001 Marseille tél. 04 96 11 04 60



Pyrametis B
Une installation qui met en œuvre vidéo, peinture et dessin sous le dénominateur commun du langage. En effet, il y a une histoire dans cette installation qui nous mène des vers d’Ovide aux images de la video (D. Roth).

Daniel Roth
Né en 1958
Tout d’abord remarqué pour sa peinture au début des années 80 par Jennifer Fly lors d’une exposition organisée par Ben Vautier à Nice, puis lors d’une exposition au musée d’art contemporain de Strasbourg en 1985, son travail a également été présenté plusieurs fois à la Fiac en 1983, 84 et 85. En 1986, il obtient la bourse Monbushô qui lui permettra de résider et de travailler pendant 3 ans au japon (Kyoto-Tokyo). Mettant à profit ce dépaysement, son travail s’oriente alors vers la sculpture et l’installation qui feront l’objet de plusieurs expositions à travers le Japon entre 1986 et 89. De retour en France, Daniel Roth va préserver ce lien essentiel entre son travail et le voyage. Il y puise une inspiration toujours renouvelée qui s’exprime à travers une thématique de la trace et du déplacement. Lors de sa dernière exposition en 2011 au Passage de l’Art à Marseille, l’écrivain et critique d’art Emmanuel Loi à écrit : « Daniel Roth nous montre les étages de la transformation - l'on peut grimper ou faire du surplace, la part d'indécidable ne se vend pas - il nous invite dans son bureau d'étude à assister à un work in progress, à la fois comment les choses lui viennent, comment elles s'emparent, à peine formées, de la modulation. Empreintes et esquisses font partie du processus en cours de l'édification : les montrer, les associer, c'est prendre en considération l'attente du visiteur et la déjouer. » .... «  Nous sommes évidemment là dans la tradition avant-gardiste : supposés être dans l'atelier, proches de l'artiste, presque dans sa tête, nous collectons des éléments ou diagrammes (photos, dessins, sculptures, pièces sonores) en étant des supplétifs. Les écarts et l'acheminement ne sont pas lisibles à l'aune d'un binôme dénoncé fission - agglomération. Si l'on comble l'écart trop vite, l'on épuise le mouvement de translation. Pour apprécier l'œuvre, il est conseillé de ne pas se précipiter dans l'injonction à voir trop vite. Un schème sur les points de rupture. Car il n'y a là aucune idéalisation, peu d'engouement pour le formatage et la vente de charmes. La topographie du dénuement qui est agencée ne laisse pas place à la pavane. La scie égoïne de l'égo ne chante pas. La matérialité domine, c'est en quelque sorte le travail d'un matérialiste qui nous rappelle que toute image a son suaire. »
Cette présentation ne serait pas complète si l’on ne prenait pas en compte également le travail musical de Daniel Roth qui met l’accent sur la notion d’improvisation dans le Jazz et qu’il développe avec le groupe Zaj Quartet. L’exposition de 2011 « E.C.H.O » développait justement ce propos de l’interaction permanente de l’image et du son : « Le travail sur le son hante Daniel Roth, il se sert des membranes de haut-parleurs comme des hyperboles, des macarons étranges et neutres d'où sort un chuchotement labial, une fuite de mots, chute d'eau. Il ne tient surtout pas à poétiser, à rajouter une levure de sens. Non, la sculpture sonore brise menus les petits avantages qu'une visite intempestive, à la volée, pourrait faire croire. » (E. Loi, JS, printemps 2011)
email
http://artpositions.wix.com/daniel-roth-plasticien

Zaj Quartet
Zaj Quartet créé par Dan Roth en 2010, réuni les talents et l'originalité de 4 musiciens qui ont déjà un long parcours dans l'univers du Jazz et de l'improvisation. La création de Zaj Quartet résulte d'une approche commune quant au rôle de l'improvisation dans le jazz en tant que musique vivante. Zaj Quartet propose un voyage basé sur une forme de composition instantané, proposant aussi de revisiter le jazz à partir de références diverses : Jazz, classique, traditionnel, contemporain..., au-delà des clivages de genre. Mais ce qui fait véritablement la vitalité musicale de Zaj Quartet c'est avant tout de préserver ce souffle premier de la musique : l'improvisation. Il émane de la musique de Zaj Quartet une alchimie musicale, une inventivité sonore qui n'empêche pas pour autant de faire la part belle à l'harmonie et à la mélodie.
Dan Roth : saxophones, clarinette basse
Christian Brazier : contrebasse
Fabien Leroy : batterie
René Perez Zapata : piano
vidéo : Isabelle Schneider
email
http://artpositions.wix.com/zaj-quartet
http://www.mupiz.com/zaj-quartet
http://www.lastfm.fr/label/Zaj+quartet/albums